Replier le menu
Menu

Contrats de mutuelle proposés par le CDG88 : questions à KX Courtage


Contrats de mutuelle proposés par le CDG88 : questions à KX Courtage

Rencontre avec Xavier GOSZKA et Sandrine COYARD, du cabinet KX Courtage, tiers expert pour le Centre de Gestion des Vosges.

 

KX Courtage est un cabinet de courtage d’assurance qui fait exclusivement de l’assurance collective : prévoyance, frais de santé et retraite, à destination des salariés des entreprises et des collectivités. Nous sommes conseil du CDG88 depuis le 1er Janvier 2016 et nous analysons les comptes de résultat du régime frais de santé, la mutuelle, sur toute la partie encaissement des cotisations, prestations payées et analyses de la consommation suivant les différentes options qui ont été souscrites par le CDG.
Notre valeur ajoutée sur le dossier, c’est d’analyser les chiffres qui sont données par l’organisme assureur et par le gestionnaire et de les critiquer d’une manière positive. Nos analyses aident à faire évoluer le contrat au cours du temps en fonction de la consommation propre des agents adhérents et des collectivités qui ont leurs ayants droits adhérant au contrat du CDG 88.
Nous avons fait la présentation des comptes, essentiellement en mutuelle santé. La prévoyance était aussi au programme mais nous ne sommes pas intervenus sur le sujet puisqu’il y a un autre expert conseil en la matière. Donc après avoir analysé les cotisations, les prestations et la consommation, nous avons également attiré l’attention sur les évolutions qu’il y aura au 1er janvier 2020 avec le 100% Santé, qui portent essentiellement sur trois postes : l’optique, le dentaire et l’audiologie.
Le but de cette réforme est qu’il n’y ait plus de renoncement aux soins sur les postes dentaire, optique et audio-prothèses en créant des paniers de soins avec un reste à charge zéro pour toutes les personnes qui consommeraient dans ce reste à charge. Attention : reste à charge zéro sur certains postes ne veut pas dire que tous les postes sont concernés. Notre travail consiste aussi à expliquer le pourquoi de la réforme qui a déjà commencé au 1er avril 2019 pour une partie de l’audiologie et la revalorisation des soins dentaires ; mais aussi toute la partie qui va concerner au 1er janvier 2020 la mise en oeuvre de l’optique, d’une partie des garanties sur la partie dentaire et de la suite en audiologie.
Exactement, c’est-à-dire qu’aujourd’hui, tant en dentaire, qu’en optique, ou qu’en audiologie, chaque personne qui se verra proposer un équipement aura deux devis, un premier qui correspond à des garanties du 100% santé, et aussi un panier de soin qui s’appelle Classe B en optique, classe 2 en audiologie ou « panier de soin reste à charge maitrisé » sur la partie dentaire.
Le discours officiel explique que le reste à charge zéro se fait sans augmentation de cotisation. Dans les faits, le reste à charge zéro n’est pas neutre en terme de cotisation. Plus les garanties souscrites sont basses, plus l’augmentation liée au reste à charge zéro sont importantes. Plus les garanties sont élevées, moins le reste à charge zéro coûte.
Toutes les entreprises et collectivités sont au courant du 100% santé, par divers biais, telle que la presse. Par la suite, la mise en oeuvre devient une affaire de « spécialistes ». Les tiers experts ont toute leur légitimité dans une législation de plus en plus compliquée.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour assurer son bon fonctionnement, mesurer sa fréquentation, améliorer l’expérience de navigation et l’interaction avec les réseaux sociaux.